Aller au contenu principal

Brèves paroles

Cymbalisation
D’un muscle
Une libellule
Une abeille ?
Le crissement du soleil
Annonce la mélodie
Du réveil
La bise dorlote à peine
Le platane de mon ombre
Cri de lumière
Ailes orangées
Cigale musicienne
Clin d’œil de séduction
Sous mon ombre
De feuilles dentées
Chantent et cymbalent.
Prendre l’envol
Dans ma demeure du cri
Vagabonder dans les champs
Et les jardins des hortensias blancs
Des lauriers roses
De l’olivier et du citronnier
Je chante et crie sous la pluie
Dans le froid
Je m’étonne sous le sorbier
Aux feuilles lancéolées et ses fruits rouges orangés
Dans la gelée matinale des bois clairs.
Au loin retentit une chaleur paisible
Ma voix – espèce envahissante
Associée aux bulbes précoces des sons de la nature
Emporte un cri aigu d’émotion
perçant
Sensible à la tenacité rageuse des bourrasques.
Brèves paroles
Crissement
Cri de la plus haute cime
Avertissement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour au semblable

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Follow L'inquiétante étrangeté on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :