Catégorie : Poèmes

Passage

Être de passage  Au seuil  Entre la fin et le salut  Visage tourné vers l’histoire  Comme l’Ange de Klee.  Réveillez-vous les morts  Tempête, tu m’entraves   Souffle, tu me pousses  Vers l’avenir  Pourquoi me condamnes-tu  Vers l’impuissance   Vers les techniques ?   Voies du possible se déversent   Mais toi, tempête   Qui ne permet pas le sauvetage   Pourquoi tu nous sèmes    Le désastre et … Lire la suite Passage

+

Retrouver

Entourée d’églantiers Épineux D’aiguilles de rosiers sauvages Couleur de flamme Le chant doux d’une lyre Caresse  sept cordes fines. Musique lointaine Et enchanteresse Me rappelle  la douceur orphéenne Se rapprochant des rivages Les voix attendrissent Les bêtes féroces Le chemin croise un pré fleuri Ô mélodie Qui charme le ruissellement des fleuves Déplace les arbres Ô muses d’antan Enlevez-moi ces épines Arrachez-moi ces aiguilles De vos doigts papillon. Battement des mains Chancelant l’haleine … Lire la suite Retrouver

+

Nous sommes rouges

Nous sommes rouges  De couleur cuivréeComme la terre brique    Nous sommes la nature et le coquelicot bourgeonnant   Le rouge  rubis des yeux    D’où une étoile églantine s’enfuit    Nous sommes la flamme et le sang   Nous venons d’un espace écarlate   Nos racines de l’émoi rouge      Plantation de géranium mature       Nous sommes la fleur et le fauve   La colère et la rage      La lanterne qui s’allume fébrilement     Nous voyons rouge         Sur un tapis florissant           Nous voguons fiers de nos muscles vermeils  Risques corail  dans les hauteurs    … Lire la suite Nous sommes rouges

+

Jeu de dés

Lancer Secouer Une miniature  d’ivoire Eburnéenne Six faces cubiques Légèrement bleutées Symbole ininterrompu Vertige discontinu Jeu de dés Ligne d’un astre Sur le fond du ciel Les dés ne sont pas jetés Combinaison jaunie Roule Patinée et polie Dessin dans les tombes anciennes Vallée de l’Indus Fresque des tombes étrusques Six chiffres Sept sur deux faces opposées Impossible de briser la trajectoire Tirer un … Lire la suite Jeu de dés

+

Hisser la voile

Ecumes de vagues déferlantesSe perdent dans la brume épaisse de mes miroirs   A en perdre haleine.     Crêtes épurées de jadis dessinent       Un amas de lettres muettes     Et je suis au creux de la vague         Eveilleuse.       Des flots fervents      Un jaune et un bleu         Retombent sur moi             Comme une forêt d’expressions        Missives-écume de mes jours Nuits inachevées, je retombe et  je renais              Ecumes  élégiaques                   Frémissent  le  feu d’un phare                    Embrasent … Lire la suite Hisser la voile

+

Je tournoie et je demeure

   Au sommet d’une butte    Je demeure    Adossée    A l’élévation de ce bout de terre      A chaque extrémité       Je tournoie       Il ne peut atteindre  cette lisière         Rôde, rôde          Le vent le rejette loin           Dans les bords             Je demeure              Mon sillon  vert et bleu    Ne te  perds pas  dans les passages – spectacle          Dans l’atmosphère atone          Des  guirlandes grises           Je  demeure       Des yeux  écartelés partout        … Lire la suite Je tournoie et je demeure

+

Essence

Extraire l’essence Du sirop de rose Tournoyer autour de la  nuit  gardienne Errer   gaiement Voir sourire  la  joie et la  folie   A chaque instant que la  bougie se  consumait  D’amour  s’allumaient  mes  yeux  Extraire les couleurs  Du   feu muait  mon  visage  De  douceur s’enveloppait l’eau de  mon vase. On  avait  beau  façonner  Notre œil  du cœur  Nos  secrets  dépouillés  dans  le  miroir  Pupille   de … Lire la suite Essence

+

De mon oeil impitoyable

De mon œil ardent d’endormie  Je frissonne dans ce lavoir  Cloche empourprée de grêle    Je flotte comme   Dans le passé   Un vol de mouettes au bec rouge   Me frôle  Dans ce jardin à plumes Les mouettes rieuses ricanent  De mon lit de nymphéas   Du bassin d’iris et de nénuphars  Je ne souhaite point en guérir. «Ensorcelée» par les chroniques … Lire la suite De mon oeil impitoyable

+

Le chemin le plus court

Le  chemin le plus court pour te rencontrer C’est le  silence Cette flûte, écho d’un rossignol esseulé Qui m’appelle La voûte de l’eau jaillit  La terre ouvre ses  yeux Le soleil rayonne avant l’aube Jour partout Quête d’un voyage pour te rejoindre Silence  Mouvements successifs de mes  bras  Bruit de l’air  déployé Silence Le chemin  le plus court Pour te rejoindre C’est la traversée  de mon dedans  Vers un  dehors  Et tout se conjure par  cette  … Lire la suite Le chemin le plus court

+

Tournoiement

Tournoiement Au réveil, ce velours vert n’est pas en repos L’écorce humide et l’herbe silencieuse attendent la lumière Les feuilles enroulées sur elles-mêmes, vont être bientôt irriguées de rayons d’or. Ma danse commence, se déploie. C’est l’heure du tournoiement.

+

Une muette riante

Je chante pour une musique rare Pour l’exception du silence Lui laisse la place et me donne A l’intensité  De son vide  Au silence de l’être  Au silence de l’absence.  Je fais mien ce mutisme  Et l’interroge   Alors qu’il s’empare de ma voix.   Toute à lui, puissante    Aporie d’êtres    D’objets   Mon silence enrobe mes vases    Enrobe les mots … Lire la suite Une muette riante

Portes

Devant cette porte Une clé rouillée ne m’autorise pas,  Je n’ai pas la permission de franchir  Cette porte Qui m’invite… (la suite audio)

%d blogueurs aiment cette page :