Être de passage

 Au seuil

 Entre la fin et le salut

 Visage tourné vers l’histoire

 Comme l’Ange de Klee.

 Réveillez-vous les morts

 Tempête, tu m’entraves

  Souffle, tu me pousses

 Vers l’avenir

 Pourquoi me condamnes-tu

 Vers l’impuissance

  Vers les techniques ?

  Voies du possible se déversent

  Mais toi, tempête

  Qui ne permet pas le sauvetage

  Pourquoi tu nous sèmes 

  Le désastre et la ruine ?

  Interrompre

  Le cours ordinaire des choses

 Arrêter les catastrophes de l’histoire

 Bouleversement, viens m’enchanter

 Par l’imprévu

 Qui renverse le découlement

 Passage

De l’avant vers l’après

 De l’après vers l’avant

 Seuil

 Je t’imagine

 Et je passe.

One Comment on “Passage

  1. Passeuse plutôt que passante Arta Seiti l’est assurément.
    Si l’ange de l’histoire a les ailes entravées, et s’il contemple les ruines et les défaites du passé ce n’est pas pour se projeter naïvement et passivement dans la croyance en un progrès fallacieux et demobilisateur. C’est un nouveau type de Messie qui pourra réparer le monde et stopper la tempête. Un messie collectif d’ici bas que ce poème annonce et qui surgira par inadvertance par une porte étroite. Magnifique poème

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :