Catégorie : Poèmes

+

Nervalienne

Les yeux fixés sur le feu  Une illumination de traits bleuâtres  Trouble ma vue  Fantôme   Réincarnation   Ressemblance    Tableau    Eblouissent  Les prés semés de marguerites   Le lierre grimpant  Par – dessus les murs    Le mirage m’irradie     Et les corolles dentelées     Eclatent   Une cloche sonne   L’air est embaumé    Le ruisseau murmure     Une réminiscence      … Lire la suite Nervalienne

+

Entre

Je suis entre une page blanche et des mots Pour écrire des vers éternels Ecrire et prononcer l’inexprimable Dans sa nudité ici-bas Au creux de la vérité Communiquer par des mots Une médiation en pleine sagesse Ne pas détruire le passé Ne pas perdre La beauté universelle La vérité L’honnêteté  La   justice  Ne pas perdre la moitié de l’âme  Ne pas se courber  Je … Lire la suite Entre

+

Ahurissement comme seuil

Dernière contribution pour les Rencontres Transdisciplinaires du Centre International de Recherches et Études Transdisciplinaires du CIRET – N° 25, Décembre 2020 – QUE FERONS-NOUS DE CETTE ÉPREUVE ? (Lire les autres contributions) Ahurissement comme seuil   Il est venu le temps d’une atmosphère élevée où penser le revers d’une réalité caractérisée par une acuité inédite, me semble la seule puissance digne.  Notre seuil. L’élévation … Lire la suite Ahurissement comme seuil

+

Ma tournière

Me laisser emporter par le temps Où l’on se construit soi-même Attendre une année courte  Non de jours longs  Nous rejoindre entre certitude   Et même incertitude   Ouverture    Dans cette tournière non-cultivée    Que j’arrose toutes les nuits    Distinctement   Je trace mon chemin  Dans cette terre  libre Tournière de ma vie  Indispensable tournière  Pour faire soi le temps  Vivre et … Lire la suite Ma tournière

+

Kasimir Malévitch, Supremus ou la liberté de l’infini (texte intégral)

J’ai percé l’abat-jour bleu des restrictions descouleurs, j’ai débouché dans le blanc ; camaradesaviateurs, voguez à ma suite dans l’abîme, car j’aiérigé les sémaphores du suprématisme. J’ai vaincula doublure bleue du ciel, je l’ai arrachée, j’ai placéla couleur à l’intérieur de la poche ainsi formée etj’ai fait un nœud. Voguez ! Devant nous s’étendl’abîme blanc et libre.– Kasimir Malévitch, Le Suprématisme. Veuillez retrouver le … Lire la suite Kasimir Malévitch, Supremus ou la liberté de l’infini (texte intégral)

+

Île

J’ai  repris  le chemin  Vers une  île  Pour rejoindre l’humanité tout entièreJ’ai quitté le  berceauPour rechercher  un airAutour  des orbitesUn  règne  de forces  vitalesJe suis  conviée autour  du  Soleil  Scruter la  vie qu’il éprouve  En un lieu  accueillant. Je  suis  partie  à la conquête   D’une  cause  commune      Qui ne  cultive  pas  le  délitement      Ni ne modélise  ni ne rationalise       Le  Jardin      Je ne souhaite  pas  abandonner       Mon  … Lire la suite Île

+

Un balcon avec moi

Dans  mes bras  Des  feuilles touffues de basilic,  Dans mes mains  Un  pot d’une plantation verte   Que je tiens  soigneusement   Comme un reliquat,   Comme un cadeau d’un ailleurs,    Feuilles  suaves     Miroitantes comme  avant :      Un pot  de basilic        Et je voyage      Dans le balcon de mon enfance        Rempli  de  branches de basilic et de géranium  élancés,       Feuilles  dans  les mains de  ma grand-mère   Feuilles  citronnées … Lire la suite Un balcon avec moi

+

Brèves paroles

CymbalisationD’un muscleUne libelluleUne abeille ?Le crissement du soleilAnnonce la mélodieDu réveilLa bise dorlote à peineLe platane de mon ombreCri de lumièreAiles orangéesCigale musicienneClin d’œil de séductionSous mon ombreDe feuilles dentéesChantent et cymbalent.Prendre l’envolDans ma demeure du criVagabonder dans les champsEt les jardins des hortensias blancsDes lauriers rosesDe l’olivier et du citronnierJe chante et crie sous la pluieDans le froidJe m’étonne sous le sorbierAux feuilles … Lire la suite Brèves paroles

+

Passage

Être de passage  Au seuil  Entre la fin et le salut  Visage tourné vers l’histoire  Comme l’Ange de Klee.  Réveillez-vous les morts  Tempête, tu m’entraves   Souffle, tu me pousses  Vers l’avenir  Pourquoi me condamnes-tu  Vers l’impuissance   Vers les techniques ?   Voies du possible se déversent   Mais toi, tempête   Qui ne permet pas le sauvetage   Pourquoi tu nous sèmes    Le désastre et … Lire la suite Passage

+

Retrouver

Entourée d’églantiers Épineux D’aiguilles de rosiers sauvages Couleur de flamme Le chant doux d’une lyre Caresse  sept cordes fines Musique lointaine Et enchanteresse Me rappelle  la douceur orphéenne, Se rapprochant des rivages Les voix attendrissent Les bêtes féroces Le chemin croise un pré fleuri Ô mélodie Qui charme le ruissellement des fleuves Déplace les arbres Ô muses d’antan Enlevez-moi ces épines Arrachez-moi ces aiguilles De vos doigts papillon. Battement des mains Chancelant l’haleine … Lire la suite Retrouver

+

Nous sommes rouges

Nous sommes rouges  De couleur cuivréeComme la terre brique    Nous sommes la nature et le coquelicot bourgeonnant   Le rouge  rubis des yeux    D’où une étoile églantine s’enfuit    Nous sommes la flamme et le sang   Nous venons d’un espace écarlate   Nos racines de l’émoi rouge      Plantation de géranium mature       Nous sommes la fleur et le fauve   La colère et la rage      La lanterne qui s’allume fébrilement     Nous voyons rouge         Sur un tapis florissant           Nous voguons fiers de nos muscles vermeils  Risques corail  dans les hauteurs    … Lire la suite Nous sommes rouges

+

Jeu de dés

Lancer Secouer Une miniature  d’ivoire Eburnéenne Six faces cubiques Légèrement bleutées Symbole ininterrompu Vertige discontinu Jeu de dés Ligne d’un astre Sur le fond du ciel Les dés ne sont pas jetés Combinaison jaunie Roule Patinée et polie Dessin dans les tombes anciennes Vallée de l’Indus Fresque des tombes étrusques Six chiffres Sept sur deux faces opposées Impossible de briser la trajectoire Tirer un … Lire la suite Jeu de dés

%d blogueurs aiment cette page :