Aller au contenu principal

Note de lecture sur Poezibao, par Alain Santacreu – « Mais dans le désir seuls demeurent les poètes »

(Note de lecture), Arta Seiti, Mais dans le désir seuls demeurent les poètes, par Alain Santacreu

Couverture

« Mais dans le désir seuls demeurent les poètes », Arta Seiti, éd. du Petit Véhicule, avril 2022

En lisant Mais dans le désir seuls demeurent les poètes, est remonté à ma mémoire ce vers de Pierre-Jean Jouve : « Le miracle de l’amour est de n’aimer rien. » Car l’amour sans objet est pur désir et c’est ce « désir-don » qui fonde la poésie singulière de cette auteure (lire la suite sur Poezibao)

1 réponse »

  1. Cette note témoigne d’une véritable intelligence de ce texte magnifique.
    Il en consacre l’ importance avec une grande sincérité.
    Gageons que ce bel effet de lecture suscitera un effet de contagion à la mesure d’un désir qui fait trace

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour au semblable

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Follow L'inquiétante étrangeté on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :