Aller au contenu principal

Appel de la forêt, extrait de la « Surface » suivi de « Case-Ciel » – Editions du Petit Véhicule*

Appel de la forêt

Sur une pente boisée
Bourdonne l’abeille
L’aigle glatit
Le bélier blatère
Le chevreuil hardi brame,
Sur une herbe noyée
La grenouille coasse gaiement
Au passage d’un lièvre qui couine
L’âne pourchasse les mouches
Qui bourdonnent à leur aise
Devant la babillerie des oiseaux.

Extrait de  » Surface » suivi de « Case-ciel », Editions du Petit Véhicule, octobre 2019

Galerie « L’OR DU TEMPS », éditions du Petit Véhicule, octobre 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour au semblable

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Follow L'inquiétante étrangeté on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :